On a goûté pour vous : les plats cuisinés industriels - 2ème partie

Il y a quelque temps, nous vous avons présenté une étude comparative sur les hachis parmentiers industriels.

Nous poursuivons nos investigations sur ces plats cuisinés en nous « attaquant » maintenant aux pâtes (sous toutes leurs formes) au saumon (sous toutes ses formes aussi…).

Bref rappel de nos objectifs :

  • comparer les valeurs nutritionnelles de différents plats entre eux et avec du « fait-maison »
  • apprécier les qualités organoleptiques des différents plats (sachant que pour ces critères, les avis émis seront obligatoirement subjectifs)
  • en aucun cas il ne s’agit de tester la qualité des ingrédients utilisés par les industriels. Loin de nous l’idée de nous prendre pour des journalistes de « Cash investigation » !

La méthodologie est la même que la fois dernière également :

  • sélection d’un panel de consommateurs : 3 membres chez NDS, donc 3 familles « testeuses » pour lesquelles les âges vont de 4 ans à … En tout cas, un grand nombre de testeurs (au moins 18), tous ravis de poursuivre le test initié le mois dernier… Vous noterez ici le ton ironique…
  • achat d’un grand nombre de pâtes au saumon en grandes surfaces (surgelés ou au rayon frais). En gros, on a testé tout ce qu’on trouvait dans le supermarché de quartier…
  • test à l’aveugle (enfin pas trop aveugle quand même sinon on ne peut pas juger du visuel…)
  • digestion (parfois difficile selon les plats)
  • remplissage d’un tableau reprenant d’une manière tout à fait exhaustive tous les points qui nous paraissaient importants.
  • écriture de l’article

Bref… Une fois de plus, une méthodologie sans faille et digne des plus grands scientifiques.

 

Les produits testés

  • Marie : Penne au saumon et crème d’épinard 
  • Carrefour : Tagliatelle aux deux Saumons 
  • Fleury Michon : Filet de Saumon pâtes au basilic
  • Picard : Pâtes aux 2 saumons, légumes, sauce au fromage, ail et fines herbes (sachet 700 g)
  • Leader Price Saumon Fusilli
  • Picard : Equilibre + saumon tagliatelles sauce Ricotta citron

Tous ces produits sont comparés d’un point de vue nutritionnel (et pas qualitatif) à un plat préparé « maison » avec des pâtes fraiches, du saumon fumé, de la crème et du beurre.

Les tarifs

Comme c’est mieux de comparer ce qui est comparable, on ramène ici le prix de vente à un prix aux 100g.

Les tarifs varient de 0,40 € les 100 g (Picard pâtes aux 2 saumons) à 1,60 € (Fleury Michon). Le Picard revient même moins cher que le « maison » (0,43 €) !

 

Les quantités par part

Entre 280 g (Marie et Fleury Michon) et 350 g (faut avoir quand même assez faim… surtout quand on n’aime pas trop…) pour Picard Pâtes aux 2 saumons (donc en fait il est moins cher aux 100 g mais on en mange plus… On se rattrape comme on peut !).

On relativisera cet aspect dans le point sur les valeurs nutritionnelles et les ingrédients en comparant la quantité effective d'ingrédients un peu plus loin...

 

La facilité de préparation

Tous très rapide au micro-ondes donc on ne pourra pas les départager sur ce critère. Un peu plus long bien sûr pour la préparation « maison », quoique si l’on prend des pâtes fraiches, c’est  plutôt rapide (mais on est d’accord qu’il faut quand même plus qu’un micro-ondes pour préparer le plat).

 

Les valeurs nutritionnelles

Grosse surprise pour cette catégorie de plats cuisinés… En effet, en calculant les valeurs nutritionnelles pour le plat « maison », on constate une différence tout à fait notable entre le « maison » et les autres sur les glucides (35% pour le « maison » et environ 13% pour les plats industriels)… Bizarre, sachant que les pâtes sont le principal ingrédient du plat, même pour les plats industriels. En se penchant un peu plus sur le problème (mais pas trop quand même sinon on tombe), on remarque qu’en additionnant les pâtes et le saumon qui sont censés être les deux principaux ingrédients, on arrive péniblement aux environs de 60% du total alors qu’on est à 90% pour le « maison ».

Mais où sont passés les 40% manquants ? Qu’est-ce donc ? A priori c’est de la sauce… Et comme dans la sauce, y a pas grand-chose, ben les 40% qui nous manquent…. Tadammmm ! C’est de l’eau !! Ce qui explique la différence notable d’apport énergétique aux 100g. Aux environs de 130 kcal pour les industriels alors qu’on arrive à 250 kcal pour le « maison ».

Plus de sel et de protéines aussi pour le fait « maison ». Normal, vu qu’on met plus de saumon que dans les plats industriels.

Pour le reste, pas grand-chose d’exceptionnel à noter. On vous laisse observer le tableau comparatif pour que vous puissiez en tirer vos propres conclusions (et puis aussi un peu parce qu’on a la flemme…)

 

 

Les qualités organoleptiques (sauf le goût)

Les packagings essaient de nous vendre du rêve (notamment avec les allégations) mais sont quand même moins doués pour ça que les photos de Pinterest… D’autant plus que lorsqu’on enlève le carton d’emballage, la désillusion est grande…

En effet, au niveau visuel, on est encore bien loin de Top Chef… La sauce est souvent agglomérée dans un coin, le saumon est soit présenté en morceaux microscopiques (Carrefour), soit présenté en filet (Fleury Michon) mais dans ce cas, il ressemble plus à un bout de carton posé sur les pâtes qu’à du saumon…

L’odeur n’est pas forcément des plus alléchantes…

 

Le goût

A ce niveau (et sans comparer ici avec le « maison » parce que c’est quand même pas du jeu…) ,  un  produit ressort du lot : le Picard, pâtes aux 2 saumons (même si la différence entre les 2 saumons n’a pas pu être décelée). C’est le seul qui a fait une quasi unanimité auprès des testeurs.

Ah non… le Carrefour aussi a fait l’unanimité. Mais dans le sens contraire…

 

Conclusion

Un plat cuisiné ne fait pas l’autre… En effet, la conclusion sera bien différente de celle du test sur les hachis parmentiers (on vous laisse la relire parce qu’on va quand même pas tout recopier ici…).

Les pâtes au saumon c’est rapide à préparer (Vous avez des pâtes ? Vous avez du saumon ? Alors vous faites cuire les pâtes et vous mettez du saumon dessus !)

Vraiment pas d’intérêt à acheter des plats industriels avec plus de sauce que de pâtes et de saumon et avec un goût parfois douteux…

Hormis le Picard pâtes aux 2 saumons qui tire son épingle du jeu, sinon, fuyez les autres et choisissez un autre plat  ou faites-les vous-même !

Mais si toutefois un jour sous la contrainte, vous devez manger un de ces plats préparés, n’en faites pas un drame. On les a tous goûtés et tous nos testeurs se portent à merveille (il va peut-être juste falloir consulter pour tous ces boutons apparus soudainement la semaine dernière…). 

Karine Creyx, Eve Roudière,  Violaine Guinebertière
Diététiciennes Nutritionnistes


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    clarissa (mercredi, 05 avril 2017 09:40)

    J'adore cet article, clair, précis et plein d'humour