Motivés ? Motivés !

Non aujourd’hui j’peux pas…

Il pleut...

Je sais plus où j’ai rangé mon vélo...

Tous mes joggings sont sales...

Le chien a mangé mes baskets...

 

Je suis pas épilée…

Qui n’a jamais trouvé une excuse pour ne pas aller faire de sport ?

Ou même sans faire de sport… juste bouger un peu ?

 

Nous sommes tous les rois de l’excuse… Jusqu’au jour où le déclic se fait et où la motivation et l’envie prennent le dessus sur la pêche aux excuses.

 

Alors comment fait-on pour que ce déclic arrive ? Comment fait-on pour trouver la motivation ?

 

Est-ce qu’il suffit de se réveiller le 1er janvier au matin en se disant : « cette année je me mets au sport » (oui oui… ça fait partie du top 3 des « bonnes « résolutions du nouvel an…)

Vous avez déjà essayé ? Vous avez réussi ? Pas sûr… C’est en général là que notre  cerveau produit les meilleures excuses de la terre… Et à ce jeu là, il est très fort !

 

Le simple fait d’essayer de s’imposer quelque chose suffit en général à produire l’effet inverse sur notre cerveau (ben oui  très fort ce cerveau !).

« Personne ne m’oblige à rien moi Monsieur ! »

Ok écrit comme ça, ça fait limite schizophrène…

 

Bref…

Alors quoi ? Ca veut dire qu’on est condamné à ne jamais avoir envie de faire du sport ?

Non plus…  Voyons comment on peut s’y prendre.

 

Tout d'abord, essayez de commencer par changer la ponctuation :

« Le sport. C'est pas fait pour moi ! » « Le sport c’est pas fait pour moi ? »

Vous voyez ? En changeant la ponctuation, ce qui était une évidence, n’en est finalement plus une…

 

Ensuite, continuez en vous posant les bonnes questions.

« Pourquoi je pourrais me mettre à courir ? » Ca marche aussi avec nager, faire du vélo, m’inscrire (et aller…) à la salle de sport…

 

Essayez de faire une liste des choses qui vous plaisent dans la vie. Des choses qui vous font du bien, qui pourraient vous motiver à vous lever le matin par exemple…

Ces choses que vous avez listées n’ont pas forcément de rapport avec le sport vous allez me dire…

Oui. C’est donc maintenant qu’il va falloir faire des liens et faire jouer votre imagination !

Prenons quelques exemples :

Vous aimez profiter de la vie, de la nature ? Une balade en forêt ! Et modifiez vos intentions : « Je vais marcher en forêt parce qu’il faut que je me bouge » devient « je vais prendre l’air et observer les arbres et les couleurs de la forêt. »

Vous aimez prendre soin des autres, leur faire plaisir ? Trouvez 2 ami(e)s qui ne sont pas plus motivé(e)s que vous  et proposez leur de « les coacher dans cette nouvelle activité que vous pourrez alors pratiquer ensemble ! »

Vous aimez les défis, vous dépasser ? Fixez-vous un challenge ! Raisonnable et atteignable le challenge… pas un marathon le mois prochain si vous n’avez jamais couru de votre vie... Mesurez votre progression et fixez vous de nouveaux objectifs !

 

En fait… vous seul savez trouver ce qui est bon pour vous ! Le tout est de se poser les bonnes questions pour trouver votre motivation !

Evitez aussi de vous comparer aux autres… ou d’écouter les conseils des autres (sauf les nôtres, ça vous avez le droit ;)).

Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous expliquer comment il s’est mis à courir à l’âge de 40 ans et qu’il a terminé son 1er marathon 6 mois après en 2h30…

Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous décourager en vous disant que ça fait 20 ans qu’il prend des bonnes résolutions du nouvel an et qu’il ne s’y tient pas…

Une personne ne fait pas l’autre. Ce qui marchera sur vous ne marchera pas sur votre conjoint ou vos enfants !

Et n’oubliez pas que, quelle que soit votre motivation, les objectifs que vous vous fixez doivent rester SMART (pas le « smart » du thème de votre soirée du nouvel an…)

  • S comme spécifique : ces objectifs ne concernent que vous. Ils ne sont pas adaptés à votre voisin / copine / chat.
  • M comme mesurable : ils doivent être quantifiables…  « Demain je vais courir » « Demain je cours 10 minutes »
  • A comme acceptable : « Demain je vais marcher 2 mètres 50 »… Soyez ambitieux !
  • R comme réaliste : « Dans 6 mois je m’inscris aux JO », « Dans 6 mois, je cours 1h sans m’arrêter »
  • T comme temporellement défini : « Cette année, je fais du sport » « J’irai à la piscine de temps en temps », « Je m’inscris au cours de badminton du lundi soir ».

Conclusion :

  • Ne vous précipitez sur les résolutions de début d’année sous prétexte que vous avez lu dans les journaux que c’était bien d’en faire ou sous prétexte que vous faites ça depuis 45 ans (surtout si ça ne marche pas…)
  • Posez-vous les questions qui vont vous faire réfléchir sur votre « bonne » motivation
  • Gardez  en tête le côté SMART de vos intentions

Enfin, quoi qu’il se passe, gardez à l’esprit que vous seul savez ce qui est bon pour vous et que votre objectif principal reste de prendre soin de vous.

 

Bonne année 2017 !

Karine Creyx, Eve Roudière,  Violaine Guinebertière
Diététiciennes Nutritionnistes


Écrire commentaire

Commentaires : 0