Diététicien(ne), nutritionniste, diététicien(ne) nutritionniste ?

Diététicien(ne) ? Nutritionniste ? Diététicien(ne) nutritionniste ?
Pareil ou pas ?
Non !!! Pas pareil !!! Aujourd'hui on fait un peu le point sur tous ces termes...
Alors, pour être diététicien(ne) nutritionniste, il faut faire des études : un BTS. 
En 2 ans. 

Il faut apprendre la biochimie, la physiologie, la physiopathologie, la nutrition, les régimes... 
Et tout ça en long, en large et en travers (et parfois même ça passe un peu de travers…)

En effet, plus de 1 500 heures de formation en tout !

Chaque matière est détaillée et approfondie. Il ne s'agit pas que de survol de chaque notion, mais bien d'un apprentissage en profondeur.

Il faut faire 20 semaines de stage sur les 2 années.
Et puis il faut passer un examen à la fin des 2 années d’étude. Un vrai examen. Avec des épreuves écrites (5 au total), une épreuve technique (où tu cuisines comme dans Top Chef, avec l’hygiène en plus et peut-être le goût en moins...), et un mémoire à présenter devant un jury.
Et du coup, c’est grâce à ça qu’on devient diététicien(ne)s nutritionnistes. 
On aurait pu arriver à la même chose avec le DUT génie biologique option diététique. Etudes différentes mais même métier.

Et le médecin nutritionniste ? Lui il a fait médecine (c’est d’ailleurs pour ça qu’il est médecin…), puis après, il a fait un DESC (diplôme d’études spécialisées complémentaires) de Nutrition. Mais bon… même s’il est nutritionniste, il n’oubliera pas de mettre sur sa plaque qu’il est médecin… Faudrait vraiment pas être futé pour oublier de noter que t’as fait 7 ans d’études (pour les plus rapides…). Donc sur sa plaque, il y aura toujours « Médecin nutritionniste ».
Mais là encore, attention ! Certains médecins n'ayant pas suivi le DESC apposent malgré tout le terme "nutritionniste" sur leur plaque. Alors même s'ils sont médecins et au top au niveau physiologie et physiopathologie, ils n'ont pas forcément les compétences requises, parce que la formation de base en médecine est assez light (vous noterez l'humour de diet...)  sur la nutrition et les régimes associés aux différentes pathologies.

Bon. Ok. Et le nutritionniste dans tout ça ? C'est maintenant qu'on commence à rire...
Lui il n’a pas forcément fait d’études… ou alors pas des études de diététique !
Du coup, quand on voit «nutritionniste», «coach en nutrition», «spécialiste de la nutrition», «spécialiste de l’alimentation», «coach sportif spécialisé en nutrition», «nutrithérapeute» … ça veut dire quoi ? 
Et bien ça veut dire qu'on a un vrai diplôme en carton...
Dans le meilleur des cas, on aura quelqu’un qui a fait une vague formation de quelques semaines en nutrition et dans le pire des cas, on aura juste quelqu’un qui lit la rubrique « alimentation » de Télé 7 jours toutes les semaines et qui ne s’y connaîtra pas plus en nutrition que ça… Mais il pourra quand même dire qu’il est nutritionniste… parce que cette profession là n’est pas règlementée.
Alors, avant de consulter un diplômé en carton, on se renseigne. On lui demande par exemple le nombre d'heures de formation qu'il a suivi et on compare aux 1 500 heures du BTS diététique. On lui demande les matières qu'il a travaillées et on les compare aux matières du BTS diététique.

Un autre bon moyen de vérifier la légitimité à exercer une profession de santé est également de vérifier la présence du praticien dans le répertoire ADELI (
http://www.sante.gouv.fr/repertoire-adeli.html).
Seuls les professionnels de santé ayant enregistré leur diplôme (un vrai diplôme...) dans ce répertoire ont le droit d'exercer cette profession.

Après, sur les plaques de certains diététiciens, on peut voir aussi «Diplômé d’Etat»… Et bien en fait non… Faudrait pas penser qu’il y a plusieurs niveaux de diplômes… C’est toujours le même : le BTS ou le DUT. C’est juste que certains diets trouvent que ça en jette un peu plus de mettre ça ou juste qu’ils ne sont pas au courant… Mais en fait, c’est pas un diplôme d’Etat.
Parmi les diplômes d’Etat des professions de santé, on trouve entre autres «infirmière», «kinésithérapeute»… mais pas diététicien. Ca viendra peut-être un jour, mais pas pour le moment !

Bref… Les vrais spécialistes de la diététique et de la nutrition, c’est pas bien compliqué, il y en a deux :

  • les diététiciens nutritionnistes (ou juste diététiciens, c’est pareil)
  • les médecins nutritionnistes

Et c'est tout !!

Karine Creyx

Diététicienne nutritionniste

Écrire commentaire

Commentaires : 19
  • #1

    Davy (lundi, 20 juin 2016 17:27)

    Merci d'avoir publié cet article, pour nos patients, pour le grand public et pour la profession .
    Et puisque nous en sommes aux voeux que 2016 soit l' annee de la reforme des études, du DE , et enfin de la reconnaissance de l'acte par les tutelles.

  • #2

    lili marsy (lundi, 20 juin 2016 17:46)

    Ton article est nickel. Tu m'autorises en tant que nouvelle diététicienne diplômée a mettre un lien sur mon site?

    Une belle année a toi :-)

  • #3

    Flavie Saulais (lundi, 27 juin 2016 15:21)

    Au moins c'est clair ! J'approuve ! Ils y en a tellement qui se font avoir ! Ton article est très clair. Par contre le nombre d'heure me semble faibles, j'ai l'impression d'avoir travaillé bien plus ! Merci pour cette article, je le partage tout de suite

  • #4

    Lusseau (lundi, 27 juin 2016 15:22)

    Le desc nutrition est de 150 h contre 1500 pour le diplôme de diététicien, il aurait fallu le préciser

  • #5

    Clarissa (lundi, 27 juin 2016 15:23)

    C'est clair et précis, tu as toujours le bon mot Karine. Une diététicienne pleine de compétences.
    Je te souhaites plein de beaux projets, à toi et à tes collaboratrices.

  • #6

    Lugia (lundi, 27 juin 2016 15:24)

    J'aime beaucoup cet article, mais où classifier les diplômés de Master en nutrition?

  • #7

    Martine (lundi, 27 juin 2016 15:24)

    Alors là, c'est plus clair. Limpide même. Je ne dirait qu'un mot, bravo. (Vous voulez pas nous faire le même exposé pour les esthéticiennes, les chiropracteurs, les kiné, ostéo, masseurs, podologues, pédicures, podo-ortho, tous les trucs en o impossibles à déchiffrer?)

  • #8

    Récopé (lundi, 27 juin 2016 15:25)

    Merci pour cet article très intéressant.

  • #9

    Nadège (lundi, 27 juin 2016 15:25)

    Très bien d'avoir éclairci les choses. Je m'étais renseignée, avant d'entreprendre mon BTS de Diététique, auprès de la chambre de commerce et d'industrie pour savoir qu'elle était la différence entre diététicien et nutritionniste, et eux-même n'étaient pas capables de me répondre !

  • #10

    Sicardi (lundi, 27 juin 2016 15:26)

    Il existe l'EDNH (école de diététique et nutrition humaine) école privée implantée dans plusieurs villes de France, il s'agit d'un Bachelor, un diplôme reconnu par l'état en 3 ans. Bien plus poussé que le BTS, les 2 premières années de formation sont communes au BTS avec en plus des suivis réalisés par les élèves et chapeautés par des professionnels puisque l'école dispose d'une clinique, des projets et interventions à hauteur de au moins 4 par année de formation (intervention en salle de sport, en magasins diététiques, dans les écoles..) qui permettent de professionnaliser les élèves. A l'issu des deux premières années il est possible de présenter le BTS ... ou pas (sachant que la réussite au BTS est de 30 % à 50 % pour la moyenne nationale selon les années, or à l'EDNH en 2015 le taux de réussite pour les élèves ayant passés le BTS est d'en moyenne 80% et même bien plus pour certaines écoles) ! Ensuite une troisième année de formation est donnée (que l'on ait passé ou non le BTS), qui permet d’approfondir tout ce qui n'a pas pu être abordé en deux ans de formation en plus un stage de fin d'étude de 5 mois est effectué dans une structure du choix de l'élève pour approfondir sa formation et se professionnaliser. En sortant l'élève à un Bachelor en diététique et nutrition. Et le titre qu'il peut mettre sur sa plaque s'il souhaite exercer en profession libérale est soit diététicien nutritionniste soit nutritionniste tout court. Or il a un an d'étude de plus qu'un simple BTS, et a une formation bien plus complète.

    Donc je suis d'accord sur le point : il faut regarder les études faites par un professionnel de santé, ses diplômes, à quoi il correspondent etc avant de consulter. En revanche il est trop simple de dire qu'il existe que des diététiciens et médecins nutritionnistes.

    De plus en ce qui concerne les médecins nutritionnistes je suis amenée à en rencontrer régulièrement et beaucoup on fait leurs études de médecine en branche générale et en sortant ont complété leur formation par un DU option diététique, donc ils sont tout aussi compétents en régimes et régimes adaptés aux pathologies puisqu'ils ont la même formation que certains diététiciens ajouté à leur 6 ou 7 ans d'études préalables.

  • #11

    NutriDiet Solutions (lundi, 27 juin 2016 15:26)

    Pour pouvoir utiliser le titre de diététicien, l'étudiant (même avec un bachelor) doit avoir un BTS ou un DUT (qui peut le plus peut le moins). Nous sommes d'accord qu'il a fait une année d'étude supplémentaire (mais comme bon nombre de diététiciens qui se spécialisent par l'intermédiaire de DU).
    Pour les médecins, nous sommes d'accord également, aucun souci pour les médecins ayant suivi une vraie formation en nutrition à la suite de leurs études.
    En revanche, je persiste pour le terme "nutritionniste" qui n'est pas un terme reconnu lorsqu'utilisé seul !

  • #12

    Sicardi (lundi, 27 juin 2016 15:27)

    Bien entendu mais dans ce cas la personne ayant un Bachelor même sans avoir passé le BTS a le titre de nutritionniste. Pourtant elle a fait trois ans d'études dont deux ans identiques au BTS (et même plus poussé) donc elle n'est pas à assimiler à des charlatans n'ayant pas de formation et prétendants au titre de nutritionniste. Donc je pense qu'effectivement il y a des personnes qui font des formations d'uniquement deux semaines ou qui se renseignent juste sur internet et qui prétendent être nutritionniste. Mais il y a aussi de vrais nutritionnistes avec de vrais formations. Et même sans avoir le diplôme du DU ou du BTS sont tout aussi compétents (puisque je le répète ils ont la même formation sur les deux premières années).

    Pour éclaircir les idées de tout le monde il est très bon de faire des articles comme vous faite et je suis la première a penser qu'il faut inciter les gens à se renseigner sur le parcours d'un professionnel de santé en cherchant leur formation, diplôme etc.

    En revanche dire qu'il existe que des diététiciens et des médecins nutritionnistes je ne suis pas d'accord. Il existe de vrais diplômes reconnus par l'état qui ne font pas forcément passer l'examen du BTS mais qui sont tout aussi approfondit et qui ne donne peut être pas le titre de diététicien et uniquement de nutritionniste.

  • #13

    Camille (lundi, 27 juin 2016 15:28)

    S'ils ont les mêmes compétences et qu'ils sont préparés au BTS, qu'ils le passent puisque ce n'est qu'une formalité apparemment :-)

    Quant aux plus de 80% de réussite de l'école je suis septique. Pour 2015, seuls les résultats des écoles de Lyon, Toulouse et Montpellier sont publiés sur le site. Qu'en est-il des autres écoles ?? Pourquoi il n'y a aucune info sur le sujet?

  • #14

    Mischler (lundi, 27 juin 2016 15:28)

    Bonjour Karine,
    merci pour ce billet qui répond souvent à une question souvent posée. Par contre, il manque qd même les "nutritionnistes" , ceux qui sont comme moi titulaires d'un doctorat en nutrition (8 ans d'études) et qui sont souvent oubliés!! Ce serait bien de nous ajouter aussi!
    Bonne continuation, Isabelle

  • #15

    Anne-So (lundi, 27 juin 2016 15:29)

    Excellent article remettant les choses au clair sur ces métiers émergeant des coachs en nutrition et compagnie

  • #16

    jirovo (lundi, 27 juin 2016 15:29)

    Bel article...mais il serait judicieux de masculiniser le titre Diététicien et non Diététicienne...le masculin l'emporte tjrs sur le féminin. Et ça rend la profession plus forte non ?

  • #17

    Marine (samedi, 17 décembre 2016 17:30)

    Un grand bravo pour cet article et pour l'humour avec lequel vous décrivez notre quotidien, face à des non-diplômés qui tentent de se faire passé pour aussi compétents que nous!
    Excellente fin d'année à vous 3!

  • #18

    isabelle Parmentier (mardi, 03 octobre 2017 21:52)

    Bravo pour votre article, très clair.

  • #19

    Celine Rousseau (mercredi, 04 octobre 2017 23:56)

    J'adore! Tellement bien dit, clair et précis! Top! Bravo!